L'Amicale Doris de l'AGASM rendra hommage aux disparus du Sous-Marin Eurydice aux travers de plusieurs manifestations......

SUR LA TOILE - «Une torpille américaine a coulé le Koursk»

SUR LA TOILE - «Une torpille américaine a coulé le Koursk»
article posté le 12-02-2005 à 00:00:00, par Jean-Luc DELAETER


Contre-enquête · Non, le Koursk n'a pas coulé par la faute d'une de ses torpilles défectueuse! Jean-Michel Carré, dans un film extraordinaire, démonte les mensonges de la version officielle.





Le film de Jean-Michel Carré, «Koursk, un sous-marin en eaux troubles», s'inscrit dans la case Histoire vivante, mais sa place serait sous l'une de ces étiquettes tapageuses dont la télévision a le privilège, genre «Secrets d'actualité» ou «Contre-enquête». Après trois ans de tournage et d'investigation, Jean-Michel Carré livre un document explosif, où il apparaît que la vérité a sombré avec un sous-marin, le 12 août 2000, dans la mer de Barents.



Par Jean-Pierre PETIT, une autre version sur la tragédie, vérité ou fiction ?





 



 


 
8 réactions
2. Le 13-09-2008 à 13:16:18 par CROCE Laurent :
Et je suppose que le trou parfaitement circulaire qui est visible sur le côté tribord de l'épave du Koursk qui a été remontée, avec les bords de ce rond repliés vers l'intérieur, est dû à une explosion des torpilles du Koursk!
Une torpille de contact est envoyée par un sous-marin qui se colle perpendiculairement à sa cible, avec une jupe souple, envoie une torpille comparable à un missile qui perfore la coque, avec un trou comparable à celui d'une roquette (celui observé sur le Koursk), et envoie une charge explosive à retardement à l'intérieur, pour permettre à l'attaquant de s'éloigner. Cela explique les deux explosions enregistrées par les stations sismographiques, et l'annulation de la dette russe par le USA, pour éviter une 3ème guerre mondiale.
3. Le 21-11-2007 à 07:23:56 par Rossy :
Bonjour,

Dans un bouquin paru en 2006 "un kamikaze à bord du koursk" j'explique pourquoi et comment le koursk a coulé.

Voir la présentation du livre dans le portail des sous-marins sur internet.

Bien cordialement.

François Rossy


4. Le 18-01-2006 à 13:45:03 par CROCE :
Bonjour et bonne année.
La torpille utilisée pour faire ce trou absolument parfait sur le côté tribord avant s'appelle "torpille de contact".Cette technique est connue et utilisable,notamment sur les sous-marins américains.Elle constite à s'approcher du sous-marin "ennemi"par le côté,jusqu'au contact,lequel se fait par l'intermédiaire d'un "coussin" plastique entourant le tube lance torpilles de l'attaquant.Ensuite,on envoie une charge creuse à explosion retardée qui perfore la coque et remplit d'eau le compartiment torpille,mais laisse le temps au sous-marin attaquant de s'éloigner suffisamment afin de ne pas subir de dommages.Enfin,la charge creuse explose dans le compartiment torpilles,détruisant le Koursk.Un sous-marin a été repéré à côté du Koursk au moment des 2 explosions ( faible explosion: charge creuse,forte explosion de force 4 sur l'échelle de Richter:les torpilles ).Ce sous-marin attaquant n'a pas pu s'éloigner suffisamment, a subi d'importantes avaries à la proue,et est allé se faire réparer,en Norvège je crois.( il s'agit d'un sous-marin américain). Tout ce que je dis peut être vérifié sur le Net.
Avec mes amitiés
5. Le 02-05-2005 à 17:44:55 par Courageaux anonyme :
Très joli travail, mais ridicule rien que par le nom que porterait la torpille russe. Personnelement, j'avais trouvé étrange le système de perforation de la torpille américaine. Certe, il s'agit du système des "obus flèches" tirés par les blindés, mais ces obus ne percute pas une coque à 70 km/h. Alors, je ne vois pas comment on peut perforer un panneau marine de la même façon !
Alors, si ce film est projeté chez nos amis de Mourmansk, ils pourraient même se fâcher, car comment croire qu'ils pourraient nommer une nouvelle arme par l'équivalent anglais de "prostitute" ! Impossible, la personne qui parle le Russe et a lancé cette blague, il doit encore en rire !
A bon entendeur ! Le réalisateur devrait faire l'effort de se renseigner avant d'employer des mots qu'ils ne connais pas !
6. Le 21-01-2005 à 17:38:09 par andreas guest :
Le documentaire présente certaines inexactitudes techniques. Par exemple, la "bâche bleue" sur le pont du "Toledo" dans le port de Bergen, comme me l'ont fait remarquer des anciens sous-mariniers, est tout simplement une bâche protégeant des intempéries le panneau d'accès au sous-marin. Ou encore, l'anneau de cuivre montré dans une animation comme étant incorporé dans la tête de la torpille MK-48, ce qui correspondrait plutôt à une technique de "tir au contact" dont on commence à entendre parler.

Il reste néanmoins que l'éclairage que jette le réalisateur sur le rôle tenu par les "Versiya" moscovites, journal tenu par le groupe américain "USNews" et qui a attiré pendant deux semaines l'attention des Russes sur le "Toledo" avant de montrer qu'il ne souffrait d'aucune avarie visible, pendant que le deuxième sous-marin américain à avoir été "présent" dans la zone, le "Memphis", restait invisible, est pour le moins troublant.

La mise en perspective avec l'affaire E.Pope ainsi qu'avec le contexte géopolitique (USA-Russie-Chine) est elle aussi très intéressante.

Si l'on sort de ce documentaire avec l'impression de ne pas avoir encore "la" théorie cohérente, on est tout de même fasciné par le trouble qui plane toujours sur le naufrage.
Avec quelques questions lancinantes: Pourquoi l'équipage n'a-t-il pu être sauvé, alors que certains de ses membres ont probablement vécu encore plusieurs heures après l'incident et que le Koursk était équipé de 2 sous-marins de secours et de systèmes de survie individuels comme on en trouve actuellement sur tous les sous-marins nucléaires du monde entier? Pourquoi les "boîtes noires" dont le Koursk était équipé n'ont-elles "pas fonctionné"? Pourquoi la présence à bord de militaires chinois? Pourquoi avoir fait sauter au fond de la mer de Barents la proue du navire pour la faire disparaître, si les tubes de lancement qui l'équipaient étaient des tubes aussi obsolètes que les fameuses torpilles "au péroxyde" à l'origine - selon la théorie officielle - de la catastrophe? Pourquoi Poutine est-il parti pour la mer noire aussitôt après avoir reçu un coup de fil de Washington, quelques dizaines de minutes après le drame? Pourquoi Tenet, le directeur de la CIA, a-t-il débarqué à Moscou 3 jours plus tard, chose qui ne s'était jamais produite auparavant? Etc.

A voir en tout cas, pour se faire son idée.
7. Le 17-01-2005 à 17:20:00 par Jean-Claude. Ancien sous marinier de la FOST.(En retraite) :
Très peu probable,un sous marin américain à 100m d'immersion avec un croiseur russe à proximité et qui se permet soi-disant de lancer une torpille, il faut le faire!!!!!!


8. Le 28-12-2004 à 23:07:18 par pietro :
bonjour, nous avons éffectué trois plongées peu de temps aprés l'accident et nous avons pu constater que l'explosion venait bien de l'interieur.en effet seuls les débris de plusieurs torpilles russes ont été retrouvés.il s'agissait non pas d'un nouveau modéle comme on a pu le lire mais aprés étude des piéces retrouvés avant l'arrivée des militaires il est fort probable qu'un des systémes d'armement d'une torpille est provoqué l'explosion initiale.un ensemble complet du dispositif de mise a feu par acquisition fait en ce moment meme l'objet d'études approfondies et les premiéres conclusions confirment la thése de l'explosion a l'interieur du batiment.toutes tentatives d'obtenir des documents ou photos est inutile et impossible...trop de risque.merçi de votre compréhension.
9. Le 02-12-2004 à 20:48:08 par Gilles Corlobé :
Personnellement, je reste plutôt sceptique. La thèse du film me parait douteuse et sujète à caution. A prendre avec des pincettes. Voir l'article en référence.
 

Ajouter un commentaire
Je désire ajouter un nouveau commentaire pour cet article
Rechercher sur le site
Le plan du site
Section Doris de l'AGASM - Les Sous-Mariniers de Flandres-Artois
Les Officiers Mariniers des Hauts de France
Association "Un Sous-Marin à Dunkerque"
Nos reportages textes et photos - Nos Bases Picasa
Recherches - Témoignages
Bibliothèque - Maquettes - Vidéothèque - Presse - Sur la toile
Actualité - Cérémonies - Commémorations
AGASM et ses sections
AMMAC
La Marine Nationale
ACORAM - Section de Dunkerque
En souvenir de.
Offres d'Emploi
Derniers commentaires
31-07 : Psyché - Début des années 70, des images et petite... - Maignan guy
22-07 : GUILLOU Joseph - Des recherches menées par son fils... - SÉVERINE DEUNF
20-07 : S633 L'Histoire du sous-marin Dauphin racontée par les... - christiane
14-07 : Kéroman, la Base des Sous Marins de l'escadrille de... - Lisette HAMON
13-07 : Psyché - Début des années 70, des images et petite... - Maignan guy
Les billets les plus populaires
1. Sous-Marin Requin S 634 - Un Sous-Marin faisant partie de l'escadre de l'atlantique et basé à la BSM de Kéroman de Lorient
2. La base abri de Dunkerque de 1941 à 1958
3. Emeraude - Un Sous-marin Nucléaire d'Attaque - Le mercredi 30 mars 1994 un accident mortel sur le SNA
4. Les arpets 50 ans après Une école de la Marine Nationale
5. Doris I Tragédie du Sous-Marin disparu